mercredi 8 janvier 2014

Jeffrey Poirrier

Jeffrey Poirier
Contenir l’essaim
Du 15 janvier au 5 février 2014
Vernissage le mercredi 15 janvier à 17h.
Micro-conférence de Cynthia Fecteau à propos du projet à 18h

Au sein des récentes recherches de Jeffrey Poirier, la notion de corps étranger constitue un motif polémique, lequel questionne les rapports que nous entretenons avec nos environnements immédiats. Ces relations comprennent entre autres des rapports de force physique, culturelle et politique, qui s’effectuent entre l’établissement humain et son contexte d’implantation d’origine, la nature. Au sein de sa pratique en installation, la structure organique constitue un moyen de représenter des états transitoires, dans la perspective d’une confrontation avec un certain ordre établi. Nous portons souvent une attention particulière au théâtre de la nature lorsque celui-ci laisse entrevoir la possibilité d’une éventuelle improvisation : dans cet ordre d’idée, l’objet est ici également porteur d’un potentiel narratif et poétique. Dans une approche semblable à l’expérience esthétique générée par la contemplation de la nature, la démarche de Poirier tente d’amener une quantité de signes menant à une compréhension plus ou moins directe de la forme et de son dynamisme. Au niveau formel, ses dernières explorations se concentrent sur la transformation d’éléments de nature prosaïque en ensembles esthétiques. Selon un processus d’accumulation de masse du matériau visant à en transcender sa nature, il souhaite questionner les différents niveaux de perception pouvant exister au sein d’une même installation.

Né en France en 1986, Jeffrey Poirier vit et travaille à Québec. Il est détenteur d’une maîtrise en arts visuels de l’Université Laval. Son travail fut présenté au sein d’expositions individuelles et collectives, entre autres à l’Oeil de Poisson (QC), à la Maison des arts de Laval, à Art Souterrain (Mtl), au Centre des arts de Dieppe (Moncton), ainsi qu’au sein de la Virée de la Culture de Panache Art Actuel (Baie-Comeau/Sept-Îles). Au printemps,  il fera partie de la programmation de Diagonale centre d’artistes (Mtl) et du Festival Art Souterrain édition 2014 (Mtl).

Aucun commentaire: