vendredi 28 novembre 2008

Métaphore éolienne




Faire du vent (Le soufflet):Ventilateur, placoplâtre, ruban, bois de chauffage, sac de plastique
Une œuvre de Bruno Marceau (étudiant à la maîtrise en art) à découvrir à l'Œuvre de l'Autre. Comment faire du feu sans craquer d'allumettes.

jeudi 27 novembre 2008

Vernissage: la traversée des apparences

Gros succès hier soir à la Galerie, alors que plus d'une centaine de personne assistait au vernissage de l'exposition des étudiants de la maîtrise en art. M. Marcel Marois professeur responsable de l'événement nous a présenté chacun des étudiants qui ont par la suite à tour de rôle, parlé de leur travail respectif devant un auditoire attentif. Bravo aux jeunes artistes et merci à tous nos visiteurs!


Le buffet préparé par notre traiteur Dario's Buffet and Puppets s'était donné des airs du temps des fêtes ajoutant à l'ambiance festive de la soirée.

mardi 25 novembre 2008

Montage

Ne manquez pas demain le vernissage de l'exposition La traversée des apparences des étudiants de la maîtrise en art à partir de 5 heure.

vendredi 21 novembre 2008

La traversée des apparences

Un événement des étudiants de la maîtrise en art
Du 26 novembre au 10 décembre 2008
vernissage le mercredi 26 novembre à 17 h


La galerie l’Œuvre de l’Autre avec la collaboration de l’artiste renommé et professeur du module des arts Marcel Marois, propose une exposition-événement d’étudiants du programme de maîtrise en arts de l’Université du Québec à Chicoutimi. Sous le thème La traversée des apparences, les participants étaient invités à produire une œuvre inspirée de ce thème.

Le groupe composé d’Anne-Marie Anctil, Olivier Bergeron-Martel, Baptiste Chetail, Patrick Dubé, Patrice Duchesne, Janine Fortin, Maxime Fortin, Carolane Gauthier, Keven Holmes, Bruno Marceau, Claudia Martin, Mélissa Santerre et Wei Zhao invitent les spectateurs à découvrir leurs œuvres issues de différentes approches artistiques telles que la peinture, l’illustration numérique, l’installation, la performance sonore, la vidéo, le conte, etc. Cette manifestation artistique sera d’autant plus diversifiée puisque les étudiants proviennent de différentes parties du Québec tel que du Saguenay, de Montréal, de Québec, de Lyon (France) et de Chong Qing (Chine).

Il s'agit de la dernière exposition de la session d'automne.

jeudi 20 novembre 2008

Terminer en lion


Hier, ils étaient 27 et aujourd'hui plus de 39 étudiants en art et technologie des médias sont venus visiter I will not apologize de Christian Barré, accompagnés de leur professeur Steven Renald. Deux groupes très dynamiques, des jeunes curieux et attentifs. Ils ont aussi eu la chance de visiter le Petit Théâtre, où Alexandre Nadeau, procédait à l'installation du dispositif théâtral de Émilie-Gilbert Gagnon étudiante finissante à la maîtrise en art. Celle-ci les a entretenu de son travail de recherche qu'elle présentera publiquement la semaine prochaine.

mercredi 19 novembre 2008

Fin de l'expo de Christian Barré

Il ne vous reste qu'aujourd'hui et demain pour voir et entendre l'exposition de Christian Barré à l'Œuvre de l'Autre. La Galerie sera en démontage à partir de vendredi.

jeudi 13 novembre 2008

L'image et son double

La publication L’image et son double, témoigne de l’exposition de Stéphane Boivin tenue au mois de mars dernier, moment fort de notre programmation printanière.

Voici un extrait du texte écrit par M. Denis Bellemare, directeur du module des arts et professeur en cinéma : «L’image et son double met à profit deux patrimoines de la famille de l’artiste, l’un en image, l’autre matériel, dans une tentative d’observer différentes postures d’appréhension du monde et de l’intimité de l’autre. Ce travail s’intéresse donc aussi à la valeur des choses face à la valeur de leur image, éléments fort dépendants de données contextuelles. Ce premier passage solo en galerie pour Stéphane Boivin, de la maîtrise en art à l’UQAC, lui permet d’emmener sa pratique vidéographique au-delà de l’espace écranique.»

Ce document s'ajoute à notre centre de documentation que je vous invite à visiter.

Photo: François-Mathieu Hotte

mercredi 12 novembre 2008

Publication

De nouveaux exemplaires de la publication de la plus récente exposition de Carol Dallaire à L'Oeuvre de l'Autre, I.L . aimait bien mettre en scène de petits drames, préfacée par Rodrigue Villeneuve, professeur émérite à l'UQAC, sont maintenant disponibles à la Galerie. Pour ceux qui n’ont pas vu l’expo, vous pourrez y découvrir un univers ludique et coloré des réminiscences d'un gamin adulte , et pour ceux qui ont vu, l’occasion de vivre à nouveau un petit moment de poésie. Venez la feuilleter ou en faire l’acquisition.

lundi 10 novembre 2008

I will not apologize



Christian Barré posant pour le photographe du Quotidien, à quelques heures de l'ouverture de l'exposition, mercredi dernier. Les étudiants sont venus en grand nombre et ont pu assister à une brève, mais belle performance de Jérémie Bellemare qui répondait ainsi à une invitation lancée par l'artiste.

Christian Barré de 5 au 21 novembre 2008

Christian Barré | I will not apologize | Études ironiques pour caissière et mendiant

Christian Barré crée une oeuvre artistique complexe alliant plusieurs médiums : photographie, vidéographie, performance et installation. Il explore divers phénomènes sociaux avec acuité mais interroge aussi l'authenticité des modèles de représentation de l'art contemporain. Il donne une très grande importance au développement formel de son oeuvre et dans le contexte ou celle-ci s'inscrit.

Sa pratique a pour but de réaliser une œuvre qui sauvegarde l'originalité et l'irréductibilité du rapport vécu avec autrui. L'objectif est de reconnaître l'importance du sujet au-delà d'une identité permutable pour arriver à feindre la tendance à juger d'après ce que nous voyons plutôt que d'après ce que nous savons.

Il travaille autour de déplacements de sens, de décontextualisations ainsi que par appropriations symbolique et conceptuelle de codes et figures tirés du réel. Son oeuvre est le résultat d’un processus d’observation de diverses sphères de la vie et cultures distinctes (mode, culture automobile, design, musique pop) qui sont par la suite réinjectées dans son travail de manière équivoque en utilisant une stratégie directement empruntée à la sémantique publicitaire.

Le corpus des Études ironiques comporte trois champs d’action, soit la prise de vue en studio, l’intervention publique et l’oeuvre vidéo, réunis dans une seule et même oeuvre. Chacune des saynètes de ce corpus est réalisée avec la participation d’un non-acteur choisi pour une aptitude particulière. Ces individus deviennent à la fois le propos, la matrice et le contenu de l'oeuvre. Chaque scène est construite de sorte à désorienter le spectateur en le poussant vers un univers rassurant, avant de le placer devant un processus dialectique fondé sur la contradiction. Chacun des personnages introduit, par son occupation, une réelle dissonance dans le lieu choisi pour l’action performative.

De par son contenu et sa signature, ce travail à pour objectif de démentir le contenu d'une esthétique commerciale aliénante tout en dépeignant une certaine tension sociale. Cet assemblage entre le performatif et la photographie d'allure commerciale prend la forme d'un discours d'argumentation utopique par la pratique performative et d'une critique idéologique par le docu-fiction photographique. Comme si les deux médiums s'enrichissaient l'un et l'autre dans le processus. L’ironie est utilisée ici, pour désamorcer un apriori social dans le but d’en faire comprendre certains enjeux d’humanités.

-Caissière Courage 1 projection vidéographique + 2 photographies (36”X48”) en boîte lumineuse avec Julie Tremblay
-L'élogieux avec Jacques Jobin 1 projection vidéographique + 1 photographies (36”X48”) en boîte lumineuse présenté dans une installation.

Catherine Plaisance Assistante à la production
Thierry Bouffard Assistant à la réalisation
Patrick Faucher Directeur de la photographie
Vincent Deschênes Directeur technique (Caissière Courage)
Olivier A. Dubois , Assistant technique (L'Élogieux)

Christian Barré vit et travaille à Québec. Il possède une Maîtrise es arts de l’Université du Québec à Montréal. Il a présenté son travail photographique, vidéographique et installatif dans plusieurs lieux et événements au Canada et au Portugal et en Pologne. On a pu voir son travail au centre d’essai le 3e Impérial, au Centre Plein Sud dans le cadre du Prix Duchamp-Villon, au Mois de la Photo de Montréal et lors du symposium organisé par VIROSE à Porto au Portugal. Barré présenta le corpus photographique DIGNITÉ au Musée d'art contemporain de Montréal, prit part à la Biennale de Montréal en 2004 et à la Manif d'art 3 de Québec. Il exposait son travail en duo avec Catherine Plaisance en 2007 à la (Im)mortal love international biennial de Varsovie, en Pologne. Depuis 1993, il fût plusieurs fois boursier du Conseil des arts et des lettres du Québec et du Conseil des arts du Canada.