mardi 17 mars 2009

Lancement de l’album Histoires discrètes (Quelques fêlures) de Carol Dallaire

Lancement de l’album Histoires discrètes (Quelques fêlures)
Le mardi, 24 mars 2009 à midi à
La Galerie L’Oeuvre de l’Autre

La Galerie L’Oeuvre de l’Autre est heureuse de s’associer à la troupe de théâtre Les Têtes Heureuses à l’occasion du lancement du nouvel ouvrage de Carol Dallaire : Histoires discrètes (Quelques fêlures). Ce dernier, conscient des difficultés de la vie artistique, reprend pour l’occasion la formule de Jules Renard : « Je sais que la littérature ne nourrit pas son homme. Par bonheur, je n'ai pas très faim. »

Cet album de contes regroupe la trentaine d’oeuvres présentées en exposition, en octobre 2008, à l’invitation de Rodrigue Villeneuve, metteur en scène et directeur des Têtes Heureuses, lors de l’Événement Tchekhov. La préface, intitulée Le souvenir de l’imaginaire ou les échos éveillés, est signée par Jean-Pierre Vidal, sémioticien, fondateur de la revue Protée et professeur émérite de l'Université du Québec à Chicoutimi.

L’ouvrage offre aussi un DVD, lequel s’articule autour de la lecture publique d’un texte de Carol Dallaire, intitulé Lettre d’un personnage à son auteur : La fin des illusions ainsi qu’un disque compact donnant à entendre une courte pièce musicale de « Le Art Ensemble of Le Milieu de Nulle Part », au titre emprunté d’une phrase de Tchékhov : Ce n’est pas le violon qui choisit son étui.

Le lancement prendra aussi une forme un peu éclatée, à savoir, un bref retour de Tchékhov, doublé d’un court exercice festif d’instabilité interdisciplinaire autour d’un texte et de fragments musicaux de Dallaire, dit par Maude Cournoyer accompagnée à l’échantillonnage de Janine Fortin, deux membres de son nouveau groupe post-Radicaux Libres; LA PREUVE PAR L’ABSURDE.

Bienvenue à tous et toutes.

Aucun commentaire: