jeudi 27 mars 2014

Nicolas Lévesque

Encaisser l’existence
De Nicolas Lévesque
Du 2 au 23 avril 2014
Vernissage le 2 avril à 17h.
 
Encaisser l’existence est une série d’images mises en scène. Dans un institut de jeunes de 12 à 17 ans, je documente le corps dans le lit, le lit dans la pièce, les pièces ayant toute une ossature identique.
 
Le contenu est résolument documentaire, mais il émane dans une organisation assumée de la position du corps, de l’emplacement la caméra et de la présence du photographe. À l’instar d’une démarche où j’endosse la présence du dispositif d’enregistrement, je veux aller plus loin en demandant aux modèles d’agir pour la caméra, dans un lieu choisi. À l’opposé de mon approche instinctive/snapshot, il s’agit d’une relation nouvelle au sujet, où la collaboration est fondamentale pour faire une image construite et parachevée.
 
L’intention est de faire des images dans lesquelles quelque chose a eu lieu, qui doit être observée en profondeur. Des images qui invitent les observateurs à participer à un engagement imaginatif avec la représentation elle-même et avec l’état des choses dans la société en général.
C’est ce qui confronte le spectateur : le besoin de voir au-delà, de reconstruire, de réorienter, de guérir et de continuer à vivre.
 
Encaisser l’existence fait suite à ma participation à l’exposition collective Image (2013), commissariée par Cindy Dumais au Centre Sagamie, sur la représentation du corps pendant le sommeil et l’insomnie. Il fait aussi suite à la série Nemagon (2010), évoquant le sujet des rapports économiques entre le nord et le sud et de ses conséquences sur les corps des êtres humains.

Aucun commentaire: