lundi 11 mars 2013

Bonne Fortune de Lucie Duval



L’exposition Bonne Fortune de Lucie Duval
 
du 13 mars au 3 avril 2013
 
Vernissage Le mercredi 13 mars à 17h

et Lancement du livre Histoires à tirer par les oreilles de Lucie Duval publié par Sagamie Édition d’art

BONNE FORTUNE

Un cycle de travail et de recherche qui a duré plus de quatre ans, ayant débuté par un solo à la galerie Joyce Yahouda en 2006  et qui s’est développé autour d’un objet usuel suscitant chez moi diverses réflexions à savoir les gants pour travailleurs « made in China » ,  — ceux-ci déclinés sous plusieurs formes : vêtements, photographies, vidéo, installation, livre, sculptures  —investigation qui s’est terminée lors de l’exposition solo au musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul à l’été 2010, Tailleur de fortune/Fortune Teller (traduction volontairement inexacte) regroupant ces quatre années de réalisations.

Pour clore ce cycle, des lapins beaucoup plus sculpturaux furent réalisés: passer de lapins-nounours à des lapins-sculptures, passer d’une production effrénée à une production limitée exigeant savoir-faire et patience. Cinq lapins différents ont été sculptés dans des panneaux isolants en mousse de polystyrène, rembourrés et tricotés —180 balles de laine tricotées par ma mère—. Cinq lapins géants arborant des messages personnalisés (brodés sur tissu), du même style condensé que les Fortune cookies.

Ces lapins acquièrent maintenant leur indépendance. Deux d’entre eux ont été exposés à la Maison des Arts de Laval, lors de l’exposition de groupe J’ai vu le loup, le renard, le lièvre… sous le commissariat de René Viau, à la fin 2011.

Ce sera donc la première fois que ces cinq sculptures seront présentées pour ce qu’elles sont, indépendamment du corpus de travail décrit plus haut. La mise en espace a été révisée. Auparavant ces lapins étaient présentés soit par deux soit par trois. Cette fois chacun sera sur sa base et rentrera en interaction avec les autres dans une chorégraphie pensée spécialement pour la Galerie l’Œuvre de l’Autre, et qui dit chorégraphie dit aussi graphie…

      Lucie Duval

Depuis de nombreuses années, le travail de Lucie Duval s’articule autour d’une interférence entre ce qui est lu et ce qui est vu, un parcours où les mots se jouent des objets et des images.  Elle est née à Mont-Laurier, vit et travaille au Québec. Elle a étudié à l’École des beaux-arts de Toulouse et a obtenu, en 1983, le Diplôme national supérieur d’expression plastique (DNSEP). Elle a exposé régulièrement en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. Ses œuvres font partie de la collection de prêts d’œuvres d’art du Conseil des Arts du Canada et du Musée national des beaux-arts du Québec. Elle est représentée par la galerie Isabelle Gounod à Paris.


Aucun commentaire: