mardi 25 octobre 2011

Charles-David Maltais


Produits de Beauté
«Un peu de chaos et beaucoup de contrôle»
Une exposition de Charles-David Maltais
Du 2 au 23 novembre 2011
Vernissage mercredi le 2 novembre à 17h.


«Ce ne sont pas les perles qui font le collier, c’est le fil»
- Gustave Flaubert

L’exposition Produits de Beauté révèle mon intérêt pour la beauté, une beauté indissociable d’une quête de sens. La figure de la perle est la pierre angulaire de mes réflexions. Dans la fabrication des perles, la nacre est la réponse stratégique de l’huître pour se défendre face à un corps étranger : mes goûts, ma culture et mon attachement pour la beauté sont donc mes armes contre le chaos. Les couches de sens deviennent des couches de nacre faisant oublier la réalité vulgaire du grain de sable.

Maître dans l’art de me fragmenter, de perdre le contrôle, je me réactualise en jouant avec des beautés écumeuses laissées dans un sillage d’après tempête, m’agrippant à des armatures de représentations, des enchevêtrements de sens. C’est avant et pendant la production que je m’accroche à un sens,  après, ces tableaux ne sont plus que des perles. Elles sont le véhicule de mes passions ordonnées dans une collection vaine. En reste-t-il pour le spectateur? Celui-ci pourra toujours égrener mon collier de perles, se voir dans la beauté sophistiquée de sphères polies et peut-être déceler dans la subtile couleur de la nacre une époque oubliée marquée par les vagues et les remous.

Mes œuvres-perles proposent une contemplation, une réflexion, une discussion. Les entrelacements de sens sont nombreux, ils forment un discours, ils sont la matière grâce à laquelle je me construis. 

«De même que le physicien organise un chaos de phénomènes naturels en cosmos de Nature, de même l’humaniste organise un chaos de documents culturels en cosmos de culture»
- Erwin Panofsky

Charles-David Maltais s’applique à faire des autoreprésentations se déployant à travers des allégories constituées d’expériences personnelles et d’appropriation de mythes, de thèmes et de concepts issus de la culture occidentale. Son travail fait émerger les notions d’ordre et de chaos à travers une approche contrôlée et séduisante.  Cette démarche minutieuse est axée sur la réflexion et la connaissance de soi, en relation avec une quête, forcément vaine, de beauté et de compréhension du monde. Ses œuvres, dont l’organisation est systématiquement interprétative et critique, procèdent par des associations matérielles, mythiques, culturelles et représentatives ; à la fois réalistes et décoratives, elles inventent des symboles subjectifs et utilisent des images figées où les interprétations peuvent être multiples, mais d’aucune manière arbitraires.

L’essence de sa création oscille entre deux attitudes qui peuvent le  définir aussi dans la vie : la vulnérabilité et la confiance. Ainsi cette exposition est-elle une occasion de partager une part de son intimité en  l’ancrant dans une sensibilité particulière et dont les référents culturels, la pléiade des discours sous-jacents et l’esthétisme permettent de prendre du recul, afin d’éviter de tomber dans le pathos ou dans un trop grand épanchement.

Depuis 2009, Charles-David Maltais poursuit une maîtrise en art à l’Université du Québec à Chicoutimi dont l’exposition Produits de beauté en est le point d’orgue. Sa pratique, récente, lui a permis de participer à des expositions collectives. Il s’agit de sa première  exposition en solo.
 

 

Aucun commentaire: